Sucy-en-Brie

Histoire

Église Saint-Martin

Le site de Sucy-en-Brie, à la rupture du plateau de Brie et dominant la vallée de la Marne, est habité depuis la période néolithique (cinquième et quatrième millénaires avant notre ère), comme en attestaient les pierres levées qui étaient encore visibles au début du XXe siècle et comme cela fut confirmé par des fouilles archéologiques en 20012. La découverte (en 1882) d'un dépôt de l'âge du bronze confirme des implantations humaines à cette époque. Le premier document mentionnant Sucy est la charte par laquelle le comte Étienne donne, en 811, à l'église cathédrale de Paris un certain nombre de terres dont Sucy. Cette charte mentionne déjà l'existence d'une église Saint-Martin. Du fait de cette donation, le chapitre de Notre-Dame de Paris sera le seigneur du village jusqu'à la Révolution. Il faut noter que le territoire de Sucy ne dépend pas seulement du chapitre de Notre-Dame mais qu'il est au contraire découpé en de nombreux fiefs et alleux. Un document de 1259 permet d'estimer la population du village à 192 familles. En 1544, François Ier, permit d'enclore le village d'une enceinte de murailles. La Fronde (1648-1653) va toucher Sucy et y faire comme dans toute l'Île de France, des ravages et destructions. Une noble habitante du village, Madame de La Guette, va participer à la Fronde, ses Mémoires permettent de mieux connaître cette époque et des événements qui se sont tenus à Sucy. Sa maison est toujours visible en ville. L'étude du bâti au XVIIe siècle montre d'abord que, bien que les anciens remparts ne soient plus que ruines, le plan du centre du village n'a pas évolué depuis le Moyen Âge. l'église Saint-Martin en est l'édifice le plus remarquable. L'habitat y est enchevêtré autour de nombreuses cours communes. Les grandes fermes sont situées à l'extérieur des murs. On peut citer : la ferme de Grand-Val, celle du Petit-Val et celle de Pacy, toutes dépendent d'un des châteaux qui caractérisent l'évolution du village : la proximité de Paris a fait que de nombreux bourgeois ont une maison dans le village et que les châteaux y sont nombreux tout autour. À l'exception des châteaux de Grand-Val et de Chaumoncel, ils existent toujours et font partie du patrimoine de la ville. Ces nombreux châteaux ont été le siège d'une intense activité intellectuelle aux XVIIe et XVIIIe siècles et parmi les grandes figures qui y séjournèrent souvent, il convient de relever : la marquise de Sévigné qui fut élevée et vécut longtemps au Château de Montaleau, le baron d'Holbach qui fut propriétaire du château de Grand-Val où il accueillit plusieurs fois Denis Diderot au moment de L'Encylopédie (1759).

Monuments

Château de Montaleau

Château de Sucy-en-Brie

  • L'église Saint-Martin et son clocher, édifié au XIIe siècle.
  • Le château de Grand-Val, détruit presque totalement en 1949, dont il ne reste aujourd'hui que la ferme, occupée par le Centre culturel de la commune. Le château accueillit entre autres Diderot, sur l'invitation de Grimm.
  • Le château de Haute-Maison, édifié au XVIIe siècle est marqué par un de ses illustres propriétaires, Ludovic Halévy, librettiste de Carmen et des opérettes d'Offenbach. Il accueille aujourd'hui la salle des mariages et certain des services municipaux.
  • Le château de Montaleau, qui fut la propriété de Philippe de Coulanges, grand-père de Madame de Sévigné, fut utilisé comme mairie puis pour abriter le Conservatoire de musique (jusqu'en 2007). Actuellement en cours de rénovation jusque fin 2013, celui ci abritera dès la fin de l'année le nouveau tribunal d'instance en lieu et place de celui de Boissy Saint Léger.
  • Le château de Sucy est édifié en 1660 par l'architecte François Le Vau pour le financier Nicolas Lambert (qui possédait en outre l'hôtel Lambert à Paris). Il est sauvé de la destruction et classé Monument historique le 18 juillet 1974. Les dépendances, métairie et orangerie ont été transformées respectivement en musée et siège de la Société historique, et en lieu d'expositions et de concerts. Au terme d'une longue et méticuleuse restauration, la certitude est maintenant acquise qu'un des plafonds peints du château l'a été de la main de Charles Le Brun. Depuis sa restauration et son inauguration en juin 2007, il abrite le Conservatoire de musique.
  • Le château du Petit-Val édifié en 1772, anciennement propriété du frère de Madame de Pompadour. Puis le toit des sœurs Marianistes pendant de longues années, il est aujourd'hui un établissement d'enseignement privé mixte, l'Institution du Petit-Val, toujours sous la responsabilité des sœurs.
  • Le fort de Sucy construit de 1879 à 1881 par le général Séré de Rivières, le père des fortifications françaises sous la IIIe République. Il a été utilisé pendant la seconde guerre mondiale. Il fait l'objet d'une campagne de restauration et de mise en valeur (coordonnée par l'association À la découverte du fort de Sucy), abrite quelques associations et des visites y sont régulièrement organisées.

Espaces verts et naturels

Le Parc de Sucy contient en son sein le Parc omnisports

  • Parc de Sucy (Parc des sports de 47 ha)
  • Parc de la Garennière (11 ha)
  • Bois du Petit Val
  • Bois du Piple
  • Parc départemental du Morbras (27 ha)
  • Parc de Montaleau (7.7 ha)

Chiffres

Nombre de maisons et d'appartements à Sucy-en-Brie

Données 2009 Sucy-en-Brie Moyenne des villes
Nombre de logements 10 500 898
Nombre moyen d'habitant(s) par logement 2,5 2,0

Nombre de maisons et d'appartements à Sucy-en-Brie

Données 2009 Sucy-en-Brie % des logements Moyenne des villes
Maisons 5 634 53,7% 90,4%
Appartements 4 748 45,2% 8,8%
Autres types de logements 118 1,1% 0,8%

Propriétaires et locataires à Sucy-en-Brie

Données 2009 Sucy-en-Brie % des logements Moyenne des villes
Propiétaires 6 572 65,3% 78,2%
Locataires 3 288 32,7% 18,9%
- dont locataires HLM 1 694 16,8% 3,3%
Locataires hébergés à titre gratuit 204 2,0% 3,0%

Démographie

En 2010, la commune comptait 25 820 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans.

Situation

Sucy-en-Brie est située entre les routes nationales RN4 et RN19, à 17 km du centre de Paris.

La ville présente un relief plat dans sa partie est (quartier des Bruyères) ainsi qu'en son centre (quartier du Plateau, du Fort,...). Cependant, sa partie ouest (Quartier des Monrois, de la Fosse Rouge, de la Gare...) est caractérisée par une altitude plus basse pour le plus grand malheur des cyclistes désirant rejoindre le centre ville en partant du "bas" de Sucy. Ce relief particulier a de plus dans le passé posé des problèmes d'inondation en cas de fortes pluies : C'est pour cela qu'un bassin de rétention d'eau a été construit près de la gare de Sucy - Bonneuil.

Sucy est également une ville caractérisée par sa proximité avec de grand espaces naturels. On peut bien sûr trouver autour du quartier des Bruyères la forêt de Notre-Dame qui s'étend sur neuf communes à cheval sur les départements du Val-de-Marne et de Seine-et-Marne : Cette forêt présente de nombreux aménagements (allées blanches, sentiers) permettant la pratique d'activités sportives telles que le vélo mais aussi des balades à pied ou à cheval. Il existe d'autres espaces boisés tels que le Bois du Petit Val et le Bois du Piple qui s'ajoutent au parc départemental du Morbras tout proche de la commune d'Ormesson-sur-Marne.

Du point de vue des cours d'eau, la Marne assure la frontière entre Sucy et la ville Saint-Maur-des-Fossés au nord sur une centaine de mètres. En outre, la commune est traversée par le ru de la Fontaine de Villiers qui se jette dans le Morbras, affluent de la Marne.

Transports en commun

La commune est desservie par la ligne (gare de Sucy - Bonneuil)

Elle est également desservie par le réseau de bus SITUS :

  • la ligne 1 (gare de Sucy - Bonneuil ↔ Sucy-en-Brie Les Bruyères)
  • la ligne 2 (gare de Sucy - Bonneuil ↔ La Queue en Brie Hôpital des Murets)
  • la ligne 3 (gare de Sucy - Bonneuil ↔ Noiseau J. Prévert)
  • la ligne 4 (gare de Sucy - Bonneuil ↔ Sucy-en-Brie Lycée)
  • la ligne 5 (gare de Boissy-Saint-Léger ↔ Gare de Sucy - Bonneuil ↔ Sucy-en-Brie Les Noyers)
  • la ligne 6 (Boissy-Saint-Léger Henri Dunan ↔ Boissy-Saint-Léger Hautes Varennes)
  • la ligne 10 (Gare de Sucy - Bonneuil ↔ La Queue-en-Brie Pince Vent)

ainsi que par le réseau de bus RATP:

  • la ligne 104 (gare de Sucy - Bonneuil - École vétérinaire de Maisons-Alfort)
  • la ligne 308 (Villiers-sur-Marne - Créteil Préfecture)
  • la ligne 393 (gare de Sucy - Bonneuil - Thiais - Carrefour de la Résistance)

Sources : Le site officiel de Sucy-en-Brie, "Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui" - Site de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), fiches Insee (populations légales de la commune à partir de 2006)
                   Michel Balard et Françoise Balard, Nouvelle histoire de Sucy-en-Brie

Les Agences AXESSION, situées respectivement à Sucy en Brie (94) et Limeil Brevannes (94) dans le Val de Marne, sont vos partenaires incontournables dans tous vos projets immobiliers. Fort d’une expérience de plus de 15 ans, les équipes en place sauront vous faire profiter avec efficacité de leur professionnalisme.